Le Village des Amis de Ramsès

Forum d'amis
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LE RISQUE INDUSTRIEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BORJENKA
Bizutage réussi


Nombre de messages : 70
Localisation : AIX EN PROVENCE
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: LE RISQUE INDUSTRIEL   Mar 4 Oct - 12:51

Bonjour,

Savez-vous que nous sommes assis sur une bombe à retardement ?

Je vis dans le Midi et nombreuses sont les industries à hauts risques :

certaines émanent de la dioxine, du plomb, du mercure, etc ....

Les CIQ se battent, de nombreuses associations se créent, de fausses simulations d'accident sont faites et la population entière est avertie, ce qui ne sert strictement à rien.

Près de Bordeaux, comme on ne savait pas quoi faire de bonbonnes de gaz, on enterre les bonbonnes de gaz.

Savez-vous que nous sommes le seul pays à avoir 8 incinérateurs ? on brûle tout à l'intérieur et la dioxine se diffuse lentement mais sûrement.

Ce sujet vous intéresse, voulez vous que nous en parlions ??????

L'Etat, la DRIRE, les Préfectures sont impliqués. Des hommes luttent, mais que peuvent-ils faire ??????


BORJENKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramsès II
Co-administrateur
avatar

Nombre de messages : 1771
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: LE RISQUE INDUSTRIEL   Mer 5 Oct - 0:53

Oui, le sujet m'intéresse. Je pense que d'autres seront intéressés aussi.

Je suis un peu effarée que l'on enterre des bonbonnes de gaz dont "on ne sait que faire". Il doit quand même bien être possible de les utiliser à quelque chose ! Encore un exemple de gaspillage imbécile.

Ce problème des déchets toxiques ou dangereux à d'autres titres ne mobilise pas encore suffisamment les opinions publiques. Pourtant, il est plus qu'urgent de lui apporter des solutions.

Je suis d'accord avec toi sur le fait que les plans "catastrophes" que l'on a mis en place un peu partout depuis la tristement célèbre affaire de la dioxine à Seveso ne serviront pas à grand chose en cas d'accident industriel majeur, sinon à "ramasser les morceaux" quand l'irréparable se sera encore une fois produit.

Seveso, Tchernobyl, Bopal .... Apparemment les humains n'ont pas encore compris !

Ce qu'on peut faire ? C'est tenter le plus possible de convaincre les gens qu'il est urgent d'agir. Là, ce serait un motif plus sérieux de faire la grève que ceux pour lesquels les gens se mobilisent actuellement. Parce qu'il y a bien plus en jeu que des conditions de travail et la sécu.

Voter de façon plus intelligente et exiger des élus qu'ils accordent l'attention voulue aux problèmes d'environnement.

Malheureusement, les partis écologistes ne sont pas toujours réalistes non plus dans les solutions qu'ils proposent. Vouloir aller vite et loin, ce n'est pas tout !

Finalement, on se trouve un peu coincé entre le marteau et l'enclume : d'un côté, les risques encourus par les populations, et de l'autre, les problèmes économiques.

C'est peut-être bien du côté des problèmes économiques que pourront venir les solutions écologiques.

Certains prédisent que les réserves de pétrole connues seront épuisées dans 41 ans.

Malheureusement, les brevets qui permettraient de mettre en place des sources d'énergie renouvelables ont pour la plus plupart été rachetés par les grands groupes pétroliers.

Si les responsables de ces groupes voyaient un peu plus loin que le bout de leur nez, ils n'attendraient pas encore 10 ans ou plus pour investir dans autre chose.

Il faut dire aussi que les Etats, avec la vache à lait que sont les accises, ne sont pas trop pressés non plus de prendre les bonnes mesures pour encourager le développement "durable" (dont on n'a pas encore vraiment de définition précise non plus).

Utiliser de l'énergie "propre" et privilégier le recours à des produits naturels quand l'alternative existe sont pour moi les seuls moyens d'essayer d'infléchir la situation. En outre, ce pourrait être aussi une source de création d'emplois.

Je trouve aussi qu'il faudrait écouter les jeunes : ils encore des idéaux et la capacité de s'indigner contre tout ce qui ne va pas ! Il faudrait les intéresser davantage aux métiers scientifiques et techniques dans lesquels ils pourraient mettre en oeuvre leurs capacités d'imagination et d'invention. Et surtout, les encourager à prendre leurs responsabilités citoyennes le plus tôt possible.

Comment faire ? Attaquer sur le terrain de l'éducation. Faire un peu moins de littérature à l'école et un peu plus d'éducation civique.

Mais qui aura la volonté et le courage de prendre les mesures nécessaires ?

Finalement, il faut que tous s'interrogent sur le mode de vie actuel. Il faut bien reconnaître que beaucoup de gens des pays nantis ont tendance à privilégier le superflu par rapport au nécessaire. Ce qui pousse les entreprises à fabriquer toujours au moindre coût sans se préoccuper de la qualité de vie.

Jadis, on mettait un siècle ou plus pour bâtir des cathédrales avec des matériaux nobles : pierre et bois.

Aujourd'hui, on transforme ou on rase carrément des bâtiments qui n'ont guère plus de dix ans et les matériaux utilisés ne sont plus guère naturels.

Dès qu'une nouvelle technologie apparaît (dont l'utilité réelle reste souvent à démontrer), les gens se précipitent dessus,, laissant de côté des appareils qui ne sont pas encore bons à jeter !

Les efforts pour trier les déchets resteront vains tant que les entreprises de grande distribution ne proposeront pas des conditionnements mieux adaptés.

Je suis effarée par la quantité de déchets que j'accumule malgré moi.

Un exemple : je consomme assez souvent des plats préparés fraîchement produits sur place et qui sont d'excellente qualité tant du point de vue nutritif que du point de vue de l'hygiène. Malheureusement, ils sont emballés dans des raviers transparents dans une matière dont je ne connais pas la composition exacte. Tout ce que j'en sais, c'est que ça prend une place bête dans les sacs poubelles.

Pourquoi ne pas proposer un système de cautionnement de récipients durables ? Mais les gens sont devenus soit trop paresseux, soit trop pressés !

Oups, sorry pour ce long post un peu chaotique. Mais il y aurait sûrement encore beaucoup de choses à dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://users.skynet.be/pharaon.ramses/sitedesdeuxramses/index.ht
BORJENKA
Bizutage réussi


Nombre de messages : 70
Localisation : AIX EN PROVENCE
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: Re: LE RISQUE INDUSTRIEL   Jeu 6 Oct - 19:10

Lara

Ai-je le droit de citer des noms de Sociétés RAMSES avant d'aller plus loin ?

Car il est impressionnant, travaillant de temps à autres avec des CIQ, des Associations, de voir comme l'on nous prend pour des imbéciles.

Il y a un wagon d'hydrogène qui se ballade entre Miramas et Aubagne, tout cela parce que l'entreprise ne sait pas quoi en faire et qu'elle le déplace, lorsque ces associations sont sur le point de le découvrir.

Je suis effarée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ramsès II
Co-administrateur
avatar

Nombre de messages : 1771
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: LE RISQUE INDUSTRIEL   Ven 7 Oct - 5:58

En tant que juriste, tu dois bien connaître toi-même les limites pour savoir si tu peux citer des noms de sociétés.

La charte du forum ne précise rien d'autre sur ce point que le respect de la législation en vigueur dans nos pays.

Certains forums exigent qu'on ne cite pas de nom mais c'est très certainement parce qu'ils ont un caractère commercial plus ou moins apparent et des liens avec un certain nombre de sociétés.

A mon avis, ici, on peut citer des noms - le forum n'a aucune vocation commerciale et pas d'accointance avec une quelconque société (on a un peu de pub, mais rien de bien gênant) - dans la mesure où les faits mentionnés sont de notoriété publique et n'ont pas de caractère diffamatoire ni délibéremment insultant ou agressif.

Et si on en a parlé dans les média, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas faire de commentaire à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://users.skynet.be/pharaon.ramses/sitedesdeuxramses/index.ht
BORJENKA
Bizutage réussi


Nombre de messages : 70
Localisation : AIX EN PROVENCE
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: Re: LE RISQUE INDUSTRIEL   Mar 1 Nov - 14:05

J'ai abandonné mon métier de juriste pour raison de santé et aussi parce que je ne voulais plus porter la misère du monde sur mon dos.

Je travaille de temps en temps avec une Association qui s'occupe de ce type de risques. Donc je peux tout à fait parler de ces sociétés que tout le monde connait.

La Société ATOCHEM, à Marseille, est en zone SEVESO 2, c'est elle qui a trois wagons d'hydrogène, dont deux sont acheminés par la SNCF et le troisième se promène entre Miramas, Marseille et autres lieux, pour ne pas attirer l'attention des CIQ car la Mairie, et la Préfecture ferment largement les yeux.

A côté se trouve une usine de plomb, où on le manie encore à la louche.

Au milieu de tout ça se trouvent des maisons, des petits pavillons, et tout le monde se prend les émanations toxiques en plein nez;

C'est du côté de Saint Menêt à Marseille. Les gens le savent mais tiennent à ignorer le risque sur leur santé, les CIQ font leur travail et les tiennent informés régulièrement, mais ils sont attachés à leur bien que bien entendu ils ont payé une roupie.

Je continuerai plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polichinelle
V.I.P.
avatar

Nombre de messages : 626
Localisation : Indre, France
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: LE RISQUE INDUSTRIEL   Mar 1 Nov - 14:27

Moi aussi , ce sujet m'interesse , pas seulement pour completer ma "culture" de citoyen libre , mais aussi car cela nous concerne tous , à un titre ou à un autre... nous ne pouvons pas imaginer les sites à risques placés prés de chez nous , où que nous soyons;.. j'ai découvert cela l'an passé dans mon coin d'Auvergne que je croyais propre , un jour j'entends la sirène de l'usine Rockwool proche de chez moi... je m'enquiers de la raison , on me répond , mais oui, ils testent le nouveau système de sécurité en cas d'émanations gazeuses!!! Je commence à me poser des questions , et je reçois une jolie p^laquette de la mairie , intitulée ; "Le risque industriel " à Saint Eloy les Mines.... alors , il y a bien une usine classée Seveso2, donc dangereuse , qui prétend maitriser parfaitement ce genre de situation ... mais quand meme on prévient: si la sirène retentit tant de fois pendant tant de temsp , surtout fermez bien vos fenêtres , ne sortez pas de chez vous, et attendez l'arrivée des secours!!! on se moque de qui dans ce genre de situation? des adultes considérés comme des attardés , ou nous devrons supporter çà longtemps encore???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE RISQUE INDUSTRIEL   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE RISQUE INDUSTRIEL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chevaux ferrés -> Risque d'être foudroyé ??
» Prise 13 broches==> prise de risque???
» risque de consanguinité
» [Collection] Mobilier design typé industriel by MULLER
» Rio 400L qui risque de ceder

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Village des Amis de Ramsès :: Les archives du forum :: Vie et société - La salle de conférences :: Ecologie-
Sauter vers: